Blog

S’amuser avec les Temps Primitifs…c’est possible !

vocabulaire

Arthur 15 ans a des difficultés avec ses cours de langue, principalement pour retenir certains temps primitifs en anglais et néerlandais. 
Et il adore dessiner. Il me raconte que souvent, en écoutant le cours, il dessine…n’importe quoi. 
Je lui ai montré la logiciel Xmind, mais il préfère les cartes manuscrites. 

La première étape est de faire un scan de ses 3 pages de verbes et il note les termes avec lesquels il a des difficultés. 
On remarque ensemble que certains sont notés, car il ne connait pas la signification et d’autres où il ne comprend pas la logique de construction des différents temps. 
On décide alors de faire 2 cartes : une pour le vocabulaire et une autre pour les temps. 

« To bend…plier, courber. Ça te fait penser à quoi ? » 
« À un forgeron qui plie du fer »
Quelle image as-tu pour le forgeron ? « 
« Une enclume »

« To blow…souffler. Tu as quelque chose qui vient ? « 
« Non »
« Je te dis ce qui me vient, mais c’est juste pour te donner des idées. Souffler, ça me fait penser à un ballon, et je le mettrais à la place du O »
Je lui dessine ce que j’ai en tête.
« Oui ça me parle »
Je reviendrai sur « to throw » plus tard.

« To sink…couler. Qu’est-ce qui te vient ? »
« De l’eau. On pourrait mettre de l’eau qui coule sur le K »

« To Spread…répendre, propager »
« Je pense à un spray »

« To forbid…interdire, défendre »
« Ça me fait penser à un fort. Avec un gardien devant qui a un panneau d’interdiction »
Ensuite on remarque que d’outres mot de sa ligne commencent également avec « for » : « To forget » et « to forgive ».
« To forget…oublier…qu’est-ce que tu oublies souvent ? »
« Mon masque »
« To forgive…pardonner »
« Je pourrais faire 2 personnes qui se donnent la main »

« To wake…(se) réveiller. Qu’est-ce qui te vient ? »
« Je pense à week-end »
« Et se réveiller ça te fait penser à quoi ? »
« À un réveil »
On remarque que la phonétique « week » et « wake » est proche, on les a donc combinés.

« To lie… »
« Ça me fait penser à de l’ail »
On s’imagine quelqu’un étendu après avoir respiré l’ail. 

Après avoir dessiné la carte, je lui demande de la relire et de me la raconter…il a tout retenu. 

On commence alors une nouvelle carte pour les temps primitifs.
L’idée générale est de lier une construction qui ne lui parait pas logique avec une même construction qu’il connait déjà.

TP
Il a difficile avec « to draw…dessiner ».
On remarque que c’est la même construction que « To fall…tomber » qu’il connait. 
On combine dans le dessin les 2 :  il s’imagine un bonhomme qui tombe dans une case de bande dessinée. 

On associe ensuite « to drive…conduire » avec « to rise…se lever ». 

« To eat ate eaten » est vraiment particulier. « To eat, c’est manger, je vais dessiner une assiette.  
On met « ate » en rouge puisque c’est la couleur qui arrive le plus vite au cerveau. Ce n’est pas inocent si les panneaux routiers important sont en rouge. 

« To see…voir. Ca me fait penser à un signe » (lien phonétique).  » Je vais dessiner un oeil qui voit quelqu’un faire signe ». 

Il avait dur avec « to shake…secouer » et « to take » que l’on regroupe puisqu’il ont la même construction et il dessine une main qui prend un verre et le secoue.

La forme passée de « been » lui posait problème. « A quoi ça te fait penser ? » 
« Mister Bean »

« Do did done » montre une construction qu’on ne peut rattacher à aucune autre, on l’a donc traité seul. 
Après avoir pensé à Tarzan qui crie « OIO », il décide de ne pas mettre de dessin.

On remarque que « to throw…jeter », a la même construction que « to blow » dont Arthur connait la construction mais qui était repris sur la première carte pour la traduction.
Il propose alors de l’ajouter sur la première carte. 

De même, je lui demande de relire sa carte et de me raconter ce dont il se rappelle…quasi tout, mais le contenu était plus difficile, il devra l’afficher pour la relire régulièrement afin de tout se rappeler.  

Lors de l’anamnèse, il jugeait sa mémorisation du cours d’anglais à 6/10 et il souhaitait arriver à 8.
Je lui demande à combien il estime maintenant sa mémorisation : entre 7 et 8/10. 
Pour son amusement lors de l’étude, il l’estimait à 5/10 lors de l’anamnèse, en fin de séance, il est à 7/10, son souhait.

 Alors, oui, de parole d’Arthur, on peut améliorer sa mémorisation et son amusement sur les temps primitifs.

Après 2 x 2 heures de coaching, il est totalement indépendant pour  réaliser des cartes sur tous les cours qui lui pèse. 
Il sera aussi capable de transformer son gribouillage lors des cours pour le rendre efficace : dessiner par exemple dans les marges des choses marrantes en lien avec le cours. 
  

Fabienne

Fabienne

Ajouter un commentaire


* obligatoire