À former plus d’un millier de personnes par année, que ce soit en groupe ou en individuel, je remarque que les erreurs réalisées par les débutants sont systématiques.
Et c’est bien, car le cerveau adulte apprendrait mieux de ses erreurs.

Voici 5 questions à vous poser. Il s’agit de propositions et aucunement de règles strictes à suivre.

Pour chaque proposition, je vous propose de faire confiance à votre ressenti. Regardez chaque fois les 2 propositions et dirigez-vous vers celle qui vous convient le mieux.

1. Y a-t-il des branches à la verticale ?

 

S’il y a une chose à éviter, c’est de tourner la carte pour écrire sur les branches.
Pourquoi ? Parce que l’emplacement est super important pour le cerveau. C’est d’ailleurs sur cette observation que se basent des moyens mnémotechniques des Loci ou la méthode des lieux.

Est-ce que cette situation vous parle ?
Vous êtes dans la cuisine et il manque du lait.
Vous descendez à la cave pour aller chercher une bouteille et, arrivé en bas, vous avez complètement oublié ce que vous veniez chercher.
Vous remontez dans la cuisine et là, évidemment, vous vous en souvenez !

Votre cerveau enregistre beaucoup de choses à votre insu et en premier lieu les emplacements. 
Il a donc établi un lien entre « bouteille de lait » et « cuisine ». Lorsque vous êtes dans la cave, le lien n’est pas activé. Par contre, arrivé dans la cuisine, le lien « tire » sur « bouteille de lait » et vous vous en souvenez.

Lorsque vous commencez à dessiner votre carte, votre cerveau enregistre directement les emplacements : la branche au-dessus à droite, c’est ceci ; la branche en dessous à gauche, cela. Si vous tournez votre carte pour écrire sur une branche que vous avez dessinée à la verticale, votre cerveau perd ses repères.

 

2. Le centre de votre carte attire-t-il votre attention par un dessin (picto…) en couleur ?

Si vous voulez rester concentré sur le sujet de votre carte de manière inconsciente, placez au centre de la carte un dessin de minimum 3 couleurs.

Dans le cerveau reptilien se trouve un centre de l’attention qui se gère sans votre consentement : il s’agit du système réticulé activateur.
 C’est lui qui est actif quand, par exemple, vous êtes en voiture et que vous vous perdez ou que vous réalisez une marche arrière. Automatiquement, vous baissez le volume de la radio ou vous demandez à vos enfants de se taire. Puisque votre sujet d’attention est de retrouver votre chemin ou de vous parquer, vous allez barrer le chemin à toute perturbation pour pouvoir vous concentrer à 100% sur votre sujet d’attention. Ce processus de réaction est très ancien dans l’évolution de l’Homme. En effet, dès qu’un danger était remarqué, il était impératif de focaliser son attention et de canaliser son énergie afin de protéger sa vie.

Attirer l’attention sur le centre de la carte est pour moi la règle la plus importante si l’on veut rester concentré sur un projet. La tentation est grande de se laisser distraire entre un mail entrant, un SMS, un coup de téléphone ou autre.

Pourquoi un dessin ? Tout simplement parce qu’un dessin attire plus l’attention qu’un texte.
Pourquoi minimum 3 couleurs ? Parce qu’il est prouvé qu’un dessin en couleur attire plus l’attention qu’un dessin noir et blanc.

De plus, le centre de la carte apporte la cohérence à l’ensemble de la carte.
Regardez ces 2 cartes…vous le sentez ?

 

3. N’y a-t-il pas trop de liens ?

Une profusion de liens peut signifier qu’un des sujets est mal nommé.
Selon la matrice de K.Lynch, « (…) les images peuvent être distinguées d’après la qualité de leur structure : la façon dont les parties sont disposées et liées.»
On peut dès lors distinguer 4 structures de carte:

- pas de structure;
- 
structure de disposition;
- 
structure flexible;
- 
structure rigide.

Cela signifie que la forme d’une carte nous donne des indices sur le contenu.

4. Vos couleurs sont-elles assez puissantes ?

Souvent, quand on commence à prendre les feutres, la timidité nous envahit et on peut être tenté de ne pas colorer l’intérieur des branches.

 

5. Y a-t-il une réelle distinction entre branches et sous-branches ?