En travaillant en coaching scolaire avec des apprenants en difficulté, je me rends compte qu’il est important de leur laisser choisir la structure du cours.

Le professeur à une vue synoptique de son cours et il choisi l’ordre des séquences en fonction de sa logique pour étaler son cours de manière linéaire dans le temps. Je m’aperçois que l’ordre des séquences a son importance sur la compréhension et la mémorisation de l’apprenant.

Par exemple pour réaliser une carte de ce cours :

Plusieurs possibilités sont envisageables, que nous griffonnons sur papier:

Soit trier la carte par les verbes comme ci-dessous

Soit trier par temps

Et puis je me demande ce que cela m’évoque et comment je peux le relier à ce que je connais, simplement pour montrer à l’apprenant ce qu’il peut faire comme démarche avant de commencer une carte.
« Présent, imparfait, ma logique les mettrait plutôt sur une ligne du temps, tu sais comme en histoire : le passé à gauche le futur à droite. Donc l’imparfait à gauche, le présent à droite ».

« Oui, c’est super ! me dit Patrick, ça me parle ! »
C’est ainsi que l’on crée des liens transversaux entre les différents cours de manière à augmenter la cohérence.